ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

65-Le point de vue [Partie 12/12] - Pour qu'une personne change, il faut que ses besoins et son point de vue changent

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Nous avons vu que le point de vue se construit comme une pyramide où viendraient se superposer les uns sur les autres des blocs de pierres représentant les expériences de notre vie. Chaque nouveau bloc se construit et tient en équilibre grâce aux blocs déjà en place, autrement dit chaque expérience sera vécue suivant un point de vue déjà partiellement construit et vécu d'une façon qui dépend déjà d'une part du point de vue de l'individu.

Si un individu subit un échec, son expérience négative viendra s'ajouter à son point de vue et les expériences qu'il a déjà vécues. Mais suivant ce point de vue qu'il a déjà, son échec n'aura éventuellement pas le même impact sur lui qu'il aurait sur quelqu'un d'autre.

I-Jean et Tom. Deux points de vue différents par rapport au même évènement

Prenons deux individus que l'on va nommer Jean et Tom
Un premier, Jean cherche l'amour, essaye de se faire aimer des filles, mais il a été rejeté, méprisé ou trahi par toutes les filles qu'il a aimées et rencontrées. Jean ne vivra donc pas sa dernière expérience amoureuse qui a encore une fois mal tournée, comme Tom, qui lui aussi a été méchamment largué par sa dernière petite amie, mais qui avant cela, a déjà vécu plusieurs bonnes relations d'amour réciproques.

Jean qui cherche à se faire aimer, mais qui n'a de son point de vue, jamais été aimé, car il a toujours été manipulé par les filles qu'il a rencontrées qui ont plus abusé de sa gentillesse qu'autre chose, n'aura pas le même point de vue qu'un individu qui lui, a  eu de bonnes relations respectueuses avec des filles qui l'ont aimé et ont été sincères avec lui.

Un échec sentimental, une rencontre avec une fille perverse et manipulatrice pour Tom sera perçu comme une déception, mais dont il se remettra bien plus facilement que Jean, car il se dira qu'il n'était juste pas tombé sur la bonne personne, mais il saura que d'autres filles plus fréquentables existent, puisqu'il en a déjà connues. De son point de vue, cette fille au comportement méprisable ne sera qu'un cas particulier qu'il n'attribuera pas aux autres filles. Cette expérience négative n'aura que peu de conséquences sur son point de vue, parce que la pyramide de son point de vue vis à vis des filles et de l'amour, s'est construite sur des bases solides via des expériences amoureuses positives qui permettront à l'expérience négative de ne pas faire s'écrouler la pyramide.

Tandis que Jean qui est fragilisé d'amblée par de nombreuses expériences négatives, aura déjà un point de vue qui s'est forgé sur une base fragile via cette fois une avalanche d'expériences négatives amoureuses et donc une mauvaise image des filles et de l'amour. Une nouvelle expérience négative qui viendrait s'ajouter sur une pyramide déjà fragile, a des chances de fragiliser davantage une personne tel que Jean et de nuire à la construction harmonieuse de son point de vue qui risque de le rendre instable émotionnellement, en raison du fait que sa pyramide ne sera non seulement pas stable à la base mais en plus qu'on y aura rajouté des blocs tout aussi fragiles. Jean ne vivra donc très certainement pas du tout son dernier échec amoureux comme Tom. Car ses échecs ayant toujours été constants, il finira de son point de vue par voir toutes rencontres, toutes expériences amoureuses, comme une occasion d'être déçues, d'être trahies et d'échouer. Il attribuera le comportement pervers des filles qu'il aura rencontrées comme étant l'apanage de toutes les filles qu'il finira par fuir. Ce qui nuira à son épanouissement social, amoureux et sexuel.

Un homme ayant un point de vue tel que Jean agira en conséquence de ce point de vue et développera sans doute de nouveaux besoins. Son besoin de se sentir aimé, respecté et de s'épanouir en amour et sexuellement, se transformera sans doute en besoin de ne plus souffrir, de ne plus être trahi, de ne plus se sentir méprisé, que l'on n'abuse plus de sa confiance et de sa gentillesse. Il va donc très probablement s'isoler davantage, développer une aversion envers les femmes et les fuir au lieu de les approcher afin de ne plus prendre le risque d'être déçu. Il se peut aussi éventuellement qu'il devienne moins gentil, puisque de son point de vue, sa gentillesse ne lui a attiré que des ennuis et des déceptions au lieu de la reconnaissance et du respect qu'il espérait recevoir en retour.



II-Changer de point de vue, en reprenant espoir


Il se peut après que Jean change à nouveau, mais pour cela, il faut encore que son point de vue change. Si il fait une belle rencontre, avec une femme qui l'accepte, le respecte et le chérit, il va déjà d'une part se sentir heureux au lieu d'être triste. Rien que ça, ça va forcément influer sur ses humeurs et sa manière d'agir avec les gens, qui eux mêmes ne réagiront pas avec lui de la même façon que la période où il était maussade et distant.
D'autre part son point de vue sur les femmes va aussi changer, ainsi que son point de vue sur l'avenir qu'il verra donc différemment. En effet un individu qui n'a plus foi en l'avenir, qui n'est pas heureux et qui se son point de vue n'a plus d'espoir de l'être un jour aura un point de vue négatif de la vie ce qui aura des répercussions sur sa manière d'être avec les gens. Tandis que si il reprend espoir et se bat pour trouver le bonheur ou l'a déjà trouvé et fait des efforts pour le conserver, il agira différemment. Mais pour cela encore une fois, il faut que son point de vue change.

Mais c'est souvent très difficile pour un individu de changer. Mais cela dépend aussi à quel point il doit changer. Jean, l'individu malheureux en amour suite à de nombreux échecs, a le coeur qui saigne en quelque sorte. Mais une belle rencontre qui lui apporte de la joie et de l'espoir peut stopper le saignement et panser sa blessure et donc lui permettre de changer. Cela dit, quelqu'un comme Jean qui a été fragilisé par tous ses malheurs et toutes ses expériences négatives qui l'ont blessé, restera fragile et son coeur pourrait se remettre à saigner facilement.

Un nouvel échec amoureux, alors qu'il avait espoir en l'avenir et se sentait heureux, risquerait de lui être bien plus brutal encore une fois qu'un individu comme Tom plus solide psychologiquement et qui surtout a plus d'espoirs, a un point de vue plus optimiste et qui a moins été blessé en amour que Jean. Le nouvel échec amoureux du point de vue de Jean pourrait s'apparenter à un nouveau coup de poignard dans son coeur, enfoncé bien plus profondément que ses précédents échecs, puisque la rupture amoureuse a été plus brutale. Sa blessure au coeur s'ouvrira donc à nouveau et la plaie n'en sera que plus grande.


III-Le changement d'avis


Changer d'avis sur une personne, une opinion, un choix, une décision etc... sont plutôt des changements assez mineurs mais cela implique tout de même un changement au niveau du point de vue, ou un besoin modifié.

On peut avoir de l'estime pour une personne, parce qu'on la trouve courageuse et admirable. Mais si un jour on découvrait que cette personne a escroqué de nombreuses personnes volontairement. Notre estime envers elle va alors changer. Nous n'aurons plus le même point de vue sur cette personne et donc nous allons changer d'avis et ne plus la considérer comme une personne admirable, mais plutôt comme une personne méprisable.

A l'inverse, si on rencontre une personne et que cette dernière nous rentre dedans avec sa voiture, nous risquons d'avoir une mauvaise opinion de cette personne en raison des dégâts, des blessures, des désagréments qu'elle nous aura occasionnés. Mais si on apprenait que cette personne a en fait été victime d'un escroc qui a délibérément mal réparé ses freins à son insu. Notre point de vue vis à vis de cette personne va changer, nous allons changer d'avis et nous ne la verrons plus comme étant coupable du mal qu'elle nous a fait ou du tord qu'elle nous a causé, mais comme une victime qui mérite notre soutien et qui n'est pas responsable de ce qui nous est arrivé et de ce qui lui est arrivé à elle aussi.

Une personne peut avoir un besoin excessif de se sentir forte, parce qu'elle a été traumatisée par une agression et qu'elle a peur que cela se reproduise. Nous avons déjà évoqué ce genre de cas, dans le chapitre 5 consacré au point de vue (dossier 58). Pour cela, la victime peut éprouver le besoin de pratiquer un sport de combat ou de self défense en vue de se préparer à la prochaine agression. Mais si elle résorbe son traumatisme, qu'elle reprend confiance en elle, se sent de nouveau en sécurité, grâce à un environnement sécurisant ou au soutien de son entourage par exemple, qu'elle voit comme des protecteurs qui la rassurent, elle peut alors changer d'avis car son besoin de se sentir forte aura évolué, ou aura même éventuellement disparu.

En revanche pour changer complètement un individu, c'est souvent beaucoup plus difficile


IV-Briser et reconstruire le point de vue d'un individu pour qu'il change


Là où ça se complique, c'est quand il faut reconstruire le point de vue d'un individu et remonter jusqu'à son enfance.

Parfois, souvent même, quand il faut changer complètement un individu, par exemple un individu violent, qui a été éduqué dans la violence en quotidien, dans sa famille, son enfance, qui donc selon son point de vue, doit être violent pour être respecté et qui a en plus développé des réflexes conditionnés (voir le dossier 57, partie II) à frapper, à insulter, à s'énerver, cela est extrêmement difficile.

Car il s'agit de comportement irrespectueux et de réflexes qu'il a développés durant toute sa vie. Pour le changer, il faudrait donc détruire les maillons de la chaine de son point de vue, dont la construction s'est étalée sur toute sa vie, pour en reconstruire une autre, avec des maillons basés sur des expériences plus harmonieuses où l'individu apprendra le respect d'autrui et à vivre et se faire respecter autrement que dans la violence et par la violence.
Ce qui fait énormément de chose à détruire puis à reconstruire puisqu'il faut remonter jusqu'à l'enfance, voire la petite enfance de l'individu et tout reconstruire à partir de là!


Tandis qu'un adulte qui a développé un comportement violent suite à un traumatisme qu'il a vécu à l'âge adulte, là ce sera à priori moins difficile, puisqu'il s'agira à nouveau de briser les maillons de la chaine qui constitue son point de vue qui ont abouti à ce que l'individu se comporte mal pour les remplacer par d'autres maillons plus sains qui aboutiront à un comportement plus respectueux. Mais contrairement à l'individu qui est devenu violent suite à une éducation violente et après avoir grandi dans une atmosphère violente au quotidien, l'adulte qui a été traumatisé, lui il faudra détruire les maillons de sa chaine à partir du moment où il a vécu son expérience traumatisante. Et comme cet évènement a eu lieu quand il était déjà adulte, cela fait moins de maillons à détruire et à reconstruire que l'individu qui a grandi dans la violence. Ce qui est donc plus faisable.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.1fr1.net

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum