ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

55-Le point de vue [Partie 2/12] - Nos besoins

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Notre point de vue dépend aussi de nos besoins.
Nos besoins influent fortement sur notre manière d'agir.


I-Quelques exemples de besoins et leurs conséquences sur nos manières d'agir


Un individu qui a besoin de dominer, sera irrespectueux envers ses partenaires sexuels et autres individus de son entourage, ses employés, amis, collègues, ses enfants... Puisqu'il cherchera à établir un rapport dominant/dominé, en tenant compte de ses besoins et envies à lui, sans tenir compte de ceux des autres.

Un individu qui a été trop souvent déçu par les gens, éprouvera éventuellement le besoin de s'en éloigner pour se préserver de nouvelles déceptions.

Un individu qui a été trompé de nombreuses fois se montrera méfiant envers tout le monde, au point éventuellement de ne plus faire confiance à personne, ou de devenir paranoïaque, en raison d'un besoin de ne plus se faire avoir.

Un individu qui a besoin de se sentir utile, se montrera serviable, voir soumis aux autres.

Un individu qui a besoin de se sentir valorisé, agira probablement de manière zélée afin de se faire remarquer et en cas de succès se montrera éventuellement arrogant, prétentieux ou orgueilleux afin de se mettre en valeur et que l'on remarque et se souvienne de ce qu'il a accompli.

Un individu qui est fragile ou se sent fragile, physiquement, mentalement, médicalement, peut se sentir offensé d'être considéré comme faible et donc avoir un besoin excessif de masquer sa fragilité et sa faiblesse par un comportement ardant, énergique voire violent afin que l'on ne retienne de lui que quelqu'un de fort, d'habile, voir quelqu'un qui inspire la crainte plutôt que quelqu'un que l'on peut facilement dominer physiquement. Cela peut paraître déshumanisant et étrange, mais les chiens les plus intrépides, les plus arrogants et les plus teigneux, sont souvent les chiens de petites races. Car les gros chiens eux, n'ont pas besoin de se montrer arrogants et de se faire remarquer pour se faire respecter. Puisque leurs carrures imposent déjà le respect de leur point de vue sur les autres chiens.  


II-Les besoins vitaux et corporels


Les besoins chez chaque être humains sont similaires nous avons tous les mêmes besoins, notamment les deux plus importants mentionnés un peu plus loin. Mais en revanche, nous sommes différents au niveau de la façon dont nous allons satisfaire ces besoins notamment suivant encore une fois, notre point de vue. Et suivant aussi le niveau de satisfaction de nos besoins, il y a des besoins que l'on ressentira plus que d'autres.


-Il y a les besoins les plus importants qui sont les besoins biologiques, c'est à dire les besoins vitaux, nécessaire à notre survie. Comme manger, boire, dormir…

-Il y a ensuite les besoins physiologiques et organiques, dictés par notre organisme. Tel que le besoin de nous satisfaire sexuellement ou pour les drogués par exemple, de satisfaire leur manque. Si ils ne sont pas vitaux, ils sont les besoins les plus forts et les plus irrépressibles après les besoins biologiques. Mais attention, si nos besoins de satisfactions sexuelles se retrouvent chez la grande majorité des individus, au moins pubères donc éveillés sexuellement, il ne faut pas confondre le besoin de satisfaction sexuelle avec les besoins sexuels que l'on va détailler plus loin.

Ces deux besoins précités sont mus par des lois scientifiques, d'où le fait qu'ils sont les plus puissants, car ils sont basés sur des sciences indéniables. Tandis que les suivants sont plus abstraits et sont essentiellement basés sur des facteurs existentiels et psychologiques.


III-Les besoins psychologiques


-Le besoin d'individualité, c'est à dire de sentir que l'on est une personne à part, différente des autres. L'individu qui a un fort besoin d'individualité a des chances de chercher à se différencier des autres en mettant en valeur ses particularités qui lui donneront l'impression d'être une vraie personne que l'on remarquera et non une personne qui agit comme un automate programmé à agir selon une norme sociale. Le fait de se sentir différent donne l'impression d'être exceptionnel et d'avoir un point de vue différent des autres, nous conférant le don de voir, de comprendre et faire des choses que les autres ne peuvent pas.

-Le besoin d'être aimé et/ou respecté. Une telle personne en manque d'amour et de respect va chercher un moyen de se faire apprécier, aimer et respecter. Mais cela dépend aussi de son point de vue sur l'amour et le respect. Si il confond amour et possession, il risque d'agir de manière irrespectueuse envers ceux qu'il prétend aimer et dont il veut se faire aimer, ou maintenir en sa possession, sous peine de se sentir dépossédé et vide sans la personne qu'il a besoin de garder auprès de lui. Si il confond respect et crainte, il va chercher à se faire respecter par la force, voire la terreur, afin qu'on le craigne et qu'on ne lui cherche pas des ennuis, voir qu'on lui obéisse, qu'on le serve fidèlement et qu'on lui apporte ce qu'il réclame. Le problème étant bien sûr, que dans ce genre de relation, le respect n'est pas réciproque. Il est même inexistant, puisqu'il s'agit en réalité d'un rapport entre un dominant et un dominé, voir un soumis.

-Le besoin d'accomplissement. C'est le besoin de réussite, de sentir que l'on vaut quelque chose, que nos actions, nos efforts portent leurs fruits et attirent le respect, voire l'admiration ou au moins laissent des traces dont on se souviendra. Ce besoin est donc lié à celui d'être respecté, mais pour nos capacités, notre investissement et de sentir que l'on ne fait pas tout cela en vain. Il s'agit donc aussi d'un besoin lié au renforcement positif ou négatif (voir le dossier 56). Sentir que l'on donne de sa personne est un investissement. Si on ne récolte rien en retour, c'est un renforcement négatif. Si nos efforts portent leurs fruits ou que l'on récolte au moins une reconnaissance ou des résultats, c'est un renforcement positif qui nous encourage à poursuivre nos efforts. Ce besoin est aussi lié à celui de s'individualiser. Car accomplir certaines choses grâce à nos talents, nos dons, nos passions, le don de nous même, cela implique des capacités particulières que nous avons et qui ont pu nous permettre de réussir là où éventuellement d'autres ne réussiraient pas. Ce qui nous rend différent et de ce fait, plus humain, de part notre point de vue différent et surtout notre vécu et nos réussites, différents des autres.
Un exemple marquant, c'est celui d'une femme qui avait besoin qu'on la remarque, qu'on se souvienne d'elle, et qui s'est alors mise à tuer des célébrités. Quand on l'a arrêté, elle a déclaré qu'elle était heureuse, car on parlera d'elle pendant longtemps. Elle a agi de façon à satisfaire son besoin d'être reconnue et de laisser des traces de sa vie sur terre. Même si ce qu'elle a fait a eu des impacts négatifs, l'important pour elle était de se faire remarquer et qu'on se souvienne d'elle. Cette femme avait d'ailleurs grandi sous l'influence d'une mère possessive et dévalorisante qui la maintenait sous son emprise et lui mettait dans la tête qu'elle était trop nulle pour qu'un homme veuille d'elle. Cette influence a fait naître et a nourri son besoin de se mettre en avant et de marquer les esprits, au lieu de rester dans l'ombre de sa mère et de n'être que son souffre douleur.

-Les besoins sexuels. Comme dit plus haut, les besoins sexuels ne sont pas à confondre avec le besoin de satisfaction sexuelle. La satisfaction sexuelle est un besoin physiologique dû à la synthétisation d'hormones, la progestérone chez la femme et la testostérone chez l'homme. Après le taux d'hormones fait que l'individu ressentira des besoins de se satisfaire plus ou moins forts. Mais quoi qu'il en soit, ces dernières poussent l'individu à rechercher la satisfaction sexuelle. Mais les besoins sexuels eux, sont des besoins psychologiques, qui poussent l'individu non pas à se satisfaire sexuellement, mais comment il va le faire. En effet, suivant les besoins sexuels qu'il aura, il cherchera à se satisfaire d'une certaine façon qui lui plaira lui, mais pas forcément à d'autres.
Par exemple, un individu dominant, cherchera éventuellement à se satisfaire en dominant sa ou son partenaire sexuel. Cela peut être donc de manière violente, par abus voir agression sexuelle, ou à travers des mises en scènes où le ou la partenaire fera mine d'être dominé(e).
Ou un homme qui a besoin de féminiser peut devenir homosexuel en allant vers les hommes au lieu des femmes. Attention, il n'est pas question d'affirmer que tous les homosexuels sont efféminés mais certains d'entre eux le sont tout comme certaines femmes vont vers les femmes au lieu des hommes car elles ressentent un besoin d'extérioriser un côté masculin qu'elles ont en elles.
Les besoins sexuels ont aussi leur importance sur un point, c'est que suivant les besoins en question d'un individu, ce dernier peut avoir plus ou moins de difficultés à se satisfaire sexuellement. Dans le cas d'un individu avec des besoins sexuels difficiles à satisfaire, ce dernier aura un point de vue différent et réagira différemment, car il sera éventuellement en manque et ce manque entrainera une frustration qui modifiera son point de vue, ses humeurs et sa manière d'agir.
Heureusement, le taux d'hormones responsable de la libido peut varier selon plusieurs facteurs, et sa diminution par des orgasmes peu fréquents, moins forts ou des aides médicamenteuses, permet à l'individu de se satisfaire plus facilement, d'être moins frustré et de moins ressentir de manque.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.1fr1.net

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum